Article 33 – J’ai testé pour vous.. l’indonésie

Youhou je suis revenue entière d’indonésie et j’ai emporté Charlotte, ma meilleure amie, dans ma valise. Et voici, ci-après le résumé de nos aventures. Je vous note les prix afin de vous donnez une marge de prix, mais notez bien que nous y étions pendant la haute saison (Juillet – Août), les prix sont donc plus haut qu’habituellement. A noter aussi que nous sommes incapables de conduire un scooter donc nous avons fait nos déplacements en taxi, chauffeur privé ou bus.

 

20140703_175428 20140704_103757 20140704_112256

 

On commence par Sanur. Sanur (et sa plage) s’étire sur 5 km le long d’une côte orientée à l’est, ponctuée par les jardins paysagers des complexes hôteliers donnant directement sur la plage. On se fait plaisir pour les 2 premières nuits avec le «  Tropical Bali Hotel », un hôtel trop chou avec une petite piscine, possibilité de mangé sur place mais un peu loin du centre. Hôtel tenu par 2 français adorables qui nous donnent plein de bons plan pour Bali ! On visite rapidement la ville. Le marché de nuit est sympa !

 

20140704_192116

Le 5 juillet nous prenons le ferry direction les îles Gili et plus particulièrement : Gili Trawangan. Les Iles Gili sont 3 îlots déserts, ceinturés de plages de sable blanc et de palmiers et baignés par une mer turquoise. Nous avons choisi de faire seulement Gili T car elle est la plus animée des 3 avec de nombreux bars et une vie nocturne animée mais si vous chercher le calme il suffit d’aller de l’autre côté de l’île ou vous trouverez des criques désertes pour admirer le coucher de soleil. Au début on ne sait pas trop si on aime, on arrive le matin et on voit beaucoup de touristes juste « échoués » sur la plage surement entrain de se remettre de leur soirée mouvementée de la veille. Mais après une journée, nous sommes sous le charme. Le tour de l’île se fait en 2h à pied mais on prend notre temps. On découvre des endroits magnifiques, de belles plages, des criques, de l’eau chaude où on reste 1h avec plaisir, des locaux adorables qui ne te sautent pas dessus pour te vendre tout et n’importe quoi, des fresh coconut qu’on boit sur la plage. Et aucuns véhicules motorisés, pas de scooter, pas de voiture ! Juste des charrettes tirées par de cheveaux (qui font quand même un peu peur j’avoue). Il y a aussi le marché de nuit, où on mange des produits locaux délicieux, du poisson grillé ou du chicken saté pour rien du tout ! L’hôtel est le Balenta Hotel pour 400 000 rp la nuit soit 40 $ AUD , trop chou, près de la mer ! Nous avons fait une sortie snorkeling à 120 000 rp la journée par personne ( 12 $ AUD) mais je ne vous le conseil pas spécialement car nous n’avons pas eu beaucoup de temps sur chaque spot et nous n’avons pas vu énormément de poissons.

 

Le lonely planet nous avait prévenu ; les voyageurs ont beaucoup de mal à repartir des îles. On devait rester 2 jours, on y est resté 4 finalement… gros coup de cœur !

20140705_165610 20140705_171938 20140705_191742 20140706_101901 20140706_122437 20140706_174305

Le 9  juillet nous arrivons à Lombok après 30 minutes de ferry. Nous arrivons dans la ville de Bangsal où la vie reprend son court ; nous nous faisons harceler par des chauffeurs de taxi ! Qui nous propose 200 000 rp la course jusqu’à la ville de Senggigi ! On se bat, on galère mais on arrive à négocier à 60 000 , on passe donc de 20 à 6 dollars !

Senggigi est la plus ancienne cité balnéaire de Lombok. Nous n’avons pas vraiment eu le temps de nous faire une idée de la ville puisque nous sommes restés une seule journée !

20140709_122703

Le 10 juillet nous partons pour une « Komodo Cruise » avec l’agence Kencana Adventure.

On prend un bus pour aller au port, trajet qui était censé durer 2h mais qui étaient enfait 3h30 ( Ne jamais croire les heures indonesiennes hihi). On découvre un petit bateau très sommaire, pour 20 personnes. On dort sur le « toit » , ça ressemble à un camp de scout avec tous les matelas les uns à côtés des autres ( On va se sentir très proches pendant ces 3 jours). Il n’y a pas de douches et des toilettes turques.

 

Ils nous servent vite à manger (du riz, des légumes et du poulet) et à 22h on est déjà tous couchés.

20140710_174709

Le 11 juillet, le moteur est rallumé à 3h du mat’ . On fait du snorkeling, on va voir de jolies cascades et on se baigne dans un lac salé ! On rencontre beaucoup de francophones Belges et Suisse.

20140713_120746

Le capitaine nous annonce ensuite 17h de navigation sans stop, autant dire une éternité. La mer commence à s’agitée, on en rigole… au début. On se rend compte que ça ne s’arrête pas, ça bouge tellement… on ne peut pas se mettre debout, on ne peut pas lire, on peut difficilement monter se coucher. On se sent tous mal. Et ça continue encore et encore… les 17h se transforme en 23h ! Et ça s’agite toujours autant ! On commence à regretter d’être là ! Mais au bout de 23h ça se calme enfin ! Heureusement que le paysage magnifique nous fait un peu oublier notre nuit de l’horreur !

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

On va sur Rinca pour observer les dragons du komodo, grace au guide qui connait les endroits où voir les varans, nous avons la chance d’en voir 3 !

20140713_100041

En conclusion, nous ne regrettons pas cette croisière malgré une nuit difficile car nous avons vraiment vu de beaux endroits et les spots de snorkeling valaient vraiment le coup !

Mais au vue des dernières nouvelles d indonesie (10 touristes disparus ds un naufrage) etant donné que nous avions fait la meme croisière on vous déconseille fortement de le faire.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1994820/2014/08/17/Dix-touristes-etrangers-portes-disparus-dans-un-naufrage-pres-de-Bali.dhtml

IMG_4560012905132 IMG_4565258186385

Le 13 Juillet. LabuanBajo. « Nichée sur la côte ouest de Flores et bénéficiant de coucher de soleil surréalistes, Labuan bajo est une cité portuaire au charme romantique. »

Voilà ce que nous annonçait le lonely ! Sauf que nous avons bien cherché, et le charme romantique n’était pas très présent ! Pour la première fois depuis notre arrivée, nous sommes vraiment déçus d’une ville sauf des restau, étonnamment les restaurants étaient délicieux, surtout un petit italien. Nous décidons donc de partir plus tôt, pour rejoindre Bali en avion

 

IMG_20140714_161104

BALI

 

15 juillet. Balangan Beach. Une longue plage au pied des falaises, recouverte de cocotiers, ourlet d’un sable presque laiteux. Les bars de surfers longe le rivage.

Nous logeons au Balangan inn Hotel. Un peu loin de la plage mais le gérant est adorable et nous dépose à la plage et revient nous chercher plus tard. Seule la plage est jolie à voir. Une journée ici suffit largement. On passe l’après midi sur la plage, on admire le coucher de soleil  et on rentre à l’hôtel. On découvre un mini night market où l’on mange le meilleur chicken saté du monde pour seulement 0,70 euros les 10 brochettes.

20140715_131437 20140715_131544 20140715_132754

16 juillet. Uluwatu. Le célèbre spot de surf. Les cafés et les restau sont installés dans la falaise ce qui offre une vue magnifique sur la mer et le coucher de soleil le soir. On ne peut pas se baigner sur cette plage qui est seulement faite pour les surfers. On marche donc jusqu’à Padang-Padang pour profiter de l’eau chaude et du soleil. Fred nous rejoint. Nous serons maintenant 3 pendant 2 semaines !

20140716_114155 20140716_115350 image-e718446741e55e38bc6cd4ef81f7114d4e506cb2909c112b7fce210e17a09d44-V

Nous allons au temple d’Uluwatu pour assister à des danses balinaises traditionnelles devant le coucher de soleil

IMG_550913793142 IMG_9259686842134

19 juillet. Ubub.

Ubud est sans doute la ville la plus populaire de Bali. Très touristique et culturelle elle attire de plus en plus de touriste chaque année. Nous avons pu voir la « Monkey Forest » une réserve habitée par une colonie de macaques à la fourrure grise qui n’ont pas du tout peur des touristes, au contraire ! Nous en avons vu un qui essayait d’ouvrir un sac à dos pour y voler de la nourriture ! Ils sont très malins ! 30 000 rp l’entrée, mais si on avait pas payé c’est pareil ! Personne ne check nos billets !

20140718_163715 20140719_142240 20140720_122626

Nous avons exploré les environs d’Ubud en faisant un cycling tour d’une journée ! On a pu voir une plantation de café, des rizières, de grosses araignées, le mont Batur avec un guide très sympa !

20140719_105309 20140719_105922 20140719_112630

22 juillet.

Sidemen. Balade dans les rizières avec un guide. Tellement beaux paysages. On traverse les rizières. On monte jusqu’à avoir une vue sur la montagne. On voit des champs immense de chilli. On goûte des cacahuètes. On voit un serpent et des araignées. Au top !

20140723_095714 20140723_124528 IMG_246043469891511 IMG_246076301838235

 

24 juillet. Amed

S’étirant d’Amed à la pointe orientale de Bali, cette portion semi-aride, autrefois isolée, attire les visiteurs grâce à une succession de petites plages de sable noir, une ambiance détendue et à d’excellents site de plongés et de snorkeling. On dort au Abian resort . Chambre pour 3 à 400 00 rp la nuit. Petit déjeuner, eau chaude, piscine et wifi.

20140725_103215 20140725_104605 20140725_135208

25 Juillet.

Matinée snorkeling pour 200 000 rp par personne. On monte sur un bateau de pêche traditionnel. Avec un monsieur balinais qui ne parle pas anglais. La mer est agitée mais on rigole bien et on voit de beaux poissons. Ensuite on va dans sa maison, sa famille et nous mangeons le poisson frais pêché du matin. A la balinaise avec les mains !

 

26 juillet.  Départ de Amed pour Gilimanuk tout à l’ouest de l’île pour prendre le ferry et rejoindre java. Le taxi nous revient à 750 000 rp soit 75 $ AUD mais avant d’arriver au port, le chauffeur nous laisse au bord de la route et nous demande de rejoindre le port en scooter , on baisse donc le prix mais seulement de 50 000 rp. Arrivées au ferry on se fait déjà alpager par des gens qui veulent nous mettre dans un bus pour une fortune. Bref on reste en tant que piétons dans le bateau.

 

On rencontre un mec qui nous propose un pack complet pour faire le mont kawah ijen et le mont bromo avec le transport, le logement les entrées des volcans et le guide du kawah ijen. Tout ça pour 800 000 rp par personne . ça nous parait un peu cher mais impossible de negocier. On accepte. On a une première mauvaise surprise avec l’hotel qui est vraiment horrible, on demande à changer de chambre c’est mieux mais toujours pas génial. Deuxième mauvaise nouvelle, c’est la fin du ramadan dans 2 jours. Du coup il peut nous ammener au kawah ijen puis à l’hôtel pour faire le mont bromo mais il ne pourra pas nous y conduire ni nous fournir le transport retour. On baisse le prix à 600 000.

20140727_055056

Le 27 juillet on se lève à minuit pour le départ au kawah ijen. On fait l’ascension avec les touristes les moins préparés du monde. En short, sac à main, lunettes de soleil, même pas de lampe de poche ni de veste chaude. La montée n’est pas difficile, on monte dans le noir, on doit juste mettre les masques car nous avons du mal à respirer avec tout ce souffre… on descend dans le craterère pour admirer le phénomène incroyable des flammes bleues ! Magnifiques spectacle ! Le soleil se lève et on remonte doucement, bien haut pour avoir une vue panoramique magnifique sur le volcan ! La descente est plus dure, je descend presque en courant. A 8h du matin on est déjà la voiture en train de rentrer à l’hôtel.

20140727_032806 20140727_060142 20140727_060443 20140727_060833

Les ramasseurs de souffre de l’Ijen : Le volcan Ijen produit des quantités de minerai de souffre et quelque 300 ramasseurs se lèvent vers 3h du matin pour grimper au cratère et collecter à la main ces blocs de critaux jaune. Un foulard en coton sur le nez constitue leur seule protection contre les vapeurs difficilement respirables et les émanations toxiques. Il leur faut ensuite près de 6h pour revenir du volcan, avec une charge de 60 à 80 kg sur le dos. Ce travail exténuant et très mal payé (700 rp le kilos) met à mal la santé de ces ramasseurs de souffre et ferait dramatiquement baisser leur espérance de vie.

 

Nous allons ensuite à Probolinggo pour faire le mont bromo le lendemain matin ! On arrive à l’hôtel et on cherche quelqu’un pour nous y emmener. On trouve une jeep à partager avec d’autres clients de l’hôtel pour 150 000 rp par personne.

 

28 juillet.

Départ en jeep à 3H30 du matin. 1er stop le view point. Un peu déçues. Trop de monde. Trop de nuage. On commence l’ascension du mont, qui se fait d’abord dans le sable puis 253 marches à gravir.

20140728_053236 20140728_054245 20140728_070817 received_m_mid_1406511239672_269aa364dc596a7b18_1

A savoir : Le Gunung Bromo est un site très fréquenté. L’approche à pied ne prend que 40 minutes. Toute l’année les matinées sont fraîches et la température est parfois proche du zéro.

 

Les derniers jours à Kuta.

Nous avons quand même voulu tester Kuta. Kuta la ville pleine d’australiens qui viennent faire la fête. Kuta la touristique. Kuta l’animée ! Et comme on s’y attendait, ce n’est définitivement pas notre ville préférée ! Trop bruyante, trop sur-peuplée , TROP ! Mais il fallait la voir, au moins une fois ! Cette ville n’a rien à voir avec tout le reste de l’Indonesie !

20140729_155508 20140730_121639

Publicités

Poster un Kangourou

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s